Le CNR


Le CNR est une association de loi 1901 (à but non lucratif) dont les objets sont multiples.

Promouvoir la connaissance de l’Histoire des afro-descendants, l’unité pan-africaine, la coopération dans la diaspora au sens large….

Le CNR

Conformément aux différentes déclarations de la CARICOM au sujet des Réparations, et plus particulièrement suite à sa première Conférence Régionale sur les Réparations du 15 au 17 septembre 2013 à Saint Vincent et les Grenadines, la Martinique a constitué son Comité National pour les Réparations (CNR) le 17 novembre 2013 à l’Atrium.

Compte tenu de la non-implication des autorités martiniquaises dans la démarche régionale de la CARICOM, le CNR – Martinique a été établi à l’initiative du MIR, de l’EABIC (Ethiopia Africa Black International Congress) et par différents acteurs de la société civile.

Au même titre que les Comités Nationaux pour les Réparations établis dans les différents pays de la CARICOM, son but est de

« documenter les effets du génocide européen des habitants autochtones de la région, de la traite négrière, de la mise en esclavage des Africains et de la colonisation du pays ».

Les chefs de gouvernement de la CARICOM ont donc décidé de créer une Commission pour les Réparations de la CARICOM (CRC) composée des présidents des Comités Nationaux et d’un représentant de l’Université des West Indies (UWI), qui en référeront directement au sous-comité du Premier ministre pour les Réparations qui analysera ces travaux et statuera avec les Chefs d’État sur la mise en œuvre.

Hélas, en tant que CNR d’un territoire non indépendant, le CNR Martinique ne jouit pas d’une capacité et d’une liberté d’action semblable à celle des autres CNR. Il s’appuie plus fortement sur le bénévolat et les contributions citoyennes et militantes pour mener ses actions et missions.


Pour nous contacter

Powered by WordPress.com.

Up ↑